Mardis du théâtre action

Imprimer

Mardis du théâtre action

Organisés à l'initiative du Centre du Théâtre Action, les séminaires des Mardis du théâtre-action donnent la parole à des intervenants d'horizons diversifiés issus des secteurs socioculturels et artistiques pour échanger sur leurs pratiques et débattre sur les enjeux de la démarche du théâtre-action et de la participation culturelle en général.

Les « Mardis du théâtre-action » visent plusieurs objectifs :

_ Permettre de découvrir, d’échanger des outils d’action, des pratiques théâtrales et institutionnelles du théâtre-action mais aussi des démarches voisines.

_ Mener une réflexion sur notre métier, sur notre pratique, nos enjeux dans le champ social et théâtral.

_ Permettre aux secteurs social, culturel et artistique de mieux connaître et comprendre la démarche du théâtre-action et des pratiques voisines.

 

Synthèse du 2 octobre 2012 à Marche-en-Famenne : Les jeunes et l’engagement

Cette journée de réflexions croisées sur les pratiques culturelles avec les jeunes avait pour but de répondre aux questions suivantes : Pourquoi les jeunes s’engagent-ils aujourd’hui et ailleurs ? En quoi l’action culturelle favorise-t-elle l’engagement des jeunes dans les questions de société ? En 2012, quelles sont les conditions propices à l’engagement des jeunes dans les projets culturels ?

Intervenants :

-Michel Vandekeere, animateur du débat, coordinateur de l’Observatoire de l’Enfance, de la Jeunesse et de l’Aide la Jeunesse

-Cédric Garcet, coordinateur du Service conseil et services aux centres à la Fédération des Maisons de Jeunes en Belgique francophone

-Jacinthe Mazzochetti, professeur à l'Université Catholique de Louvain, anthropologue, superviseur de l’étude "13 pratiques culturelles, trajectoires sociales et constructions identitaires "

-An Van Den Bergh, responsable du travail socio-artistique au sein de l’association Démos

-Vanda Gauthier, comédienne-animatrice à la Maison des Jeunes et de la Culture de Ris-Orangis (France)

-Rita Cobut, comédienne-animatrice au Théâtre Croquemitaine

-Walid Ayadi, de l’association Ado+ (Tunisie)

-Les intervenants des tables rondes : Aïcha Lavaux et Déborah Barbieri (comédiennes-animatrices de la Compagnie Le Grand Asile), Patrick Navatte (comédien-animateur au Théâtre des Travaux et des Jours), Cécile Lebrun (coordinatrice des projets socio-culturels et artistiques à la Fédération des Maison de Jeunes en Belgique francophone), Ilse Wijnen (artiste-animatrice projet socio-artistique au KNEPH)

 

Synthèse du 18 octobre 2010 à Liège : journée marathon des richesses à Liège (dans le cadre du FITA 2010)

Une journée de rencontre à destination d’associations, de réseaux d’économies alternatives, d’universitaires, d’artistes pour découvrir et échanger autour du projet artistique international " Reconsidérons la richesse" et explorer les alternatives à notre système économique à l’œuvre aujourd’hui.

"Quand le théâtre se mêle aux utopies contemporaines pour revisiter les arcanes défectueuses de notre système marchand. Quand il s'allie à la réflexion de penseurs et à la pratique d'acteurs de terrain. Quand ce projet artistico-politico-philosophico- solidaire se vit et se partage en France, au Québec, en Belgique et en Italie, c'est un corps tout entier qui se met en action... C'est aussi du théâtre-action. 

Compagnies présentes : La Tribouille (France), Théâtre du Public, Collectif Libertalia, La boratorio Amaltea (Italie) Théâtre Parminou ( Québec)

 

Synthèse du 7 octobre 2008 à Namur : Du théâtre en prison… et après ?

L’objectif était de donner la parole aux acteurs culturels et artistes qui pratiquent la démarche du théâtre-action en prison. Plusieurs questions étaient posées pour entamer la réflexion : Des ateliers artistiques se déroulent dans les établissements pénitentiaires. Ils offrent aux détenus la possibilité de créer, de s’exprimer, de se découvrir autrement. Et ensuite ? La culture a toujours un rôle à jouer, en dehors de la prison. Certains ex-détenus désirent approfondir cette initiation en devenant, par exemple, animateur culturel. Existe-t-il des passerelles entre la prison et la société?

Les interventions devaient donc s’articuler autour deux axes :

-        Témoignages, réflexions, et partages d’expérience de pratique culturelle et créative en milieu pénitentiaire.

-        Quelle est la place donnée aux ateliers artistiques dans la formation générale des détenus visant leur insertion professionnelle ? Quels seraient l’atout et la place, de tels ateliers créatifs dans ce programme général d’insertions ?

 

Intervenants :

-Yvan Inparraguires, Teatro Pasmi (Chili)

-Jacques Miquel, Théâtre du Fil (France)

-Shirley Maes, Passerelle vers la Liberté

-Valérie Lebrun, directrice de la prison de Namur

-Bruno Hesbois, Compagnie Buissonnière

-Ministère de la Justice

-Christian Panier, Ministère de la Communauté française de Belgique

-Marianne Leer et Alain Harford, modérateurs et coordinateurs du Réseau Art et Prison

 

Téléchargez ici la synthèse de la journée.

 

Synthèse du 30 septembre 2008 à Mons : arts finances cultures : croisement de réseaux solidaires                                   

Le Théâtre Parminou est un fidèle partenaire des compagnies de théâtre-action et coproduisait, avec la Compagnie du Campus, un spectacle (Revenez lundi) qu’ils présentaient au FITA 2006. Profitant de l’occasion, Michel Cormier du Parminou, metteur en scène du spectacle, rencontre la Compagnie de la Tribouille en France. Il est très intéressé par le Complexe de l’Erika et par son propos, par contre l’esthétique ne lui semble pas adaptée au public québécois. La Tribouille propose alors de les accompagner dans la mise en scène du spectacle versus Québec. C’est ainsi que commence l’aventure «Richesse » entre le Québec et la France et que s’installe l’idée de proposer à d’autres compagnies de théâtre ailleurs dans le monde afin de multiplier les mises en scène au départ du texte de Patrick Viveret, en lien avec les partenaires de ces deux premières expériences : les réseaux associatifs, notamment de lutte contre la pauvreté, et le réseau financier alternatif.  

Intervenants :

-Katty Masciarelli, animatrice du débat et directrice du Centre du Théâtre Action

-Patrick Viveret, auteur du rapport et de déclencheur de l’aventure(France)

-Pierre Roba de la Compagnie de la Tribouille  (France)

- François Roux et Helène Desperrier du Théâtre Parminou (Québec)

-Roland Debodt, co-directeur de recherche à l’Observatoire des politiques culturelles de la Communauté française, Auteur, Administrateur de Culture et Démocratie

 

Synthèse du 24 octobre 2007 à Namur : Théâtre et cinéma échappent au contrôle social : comment et pourquoi ?

Dans le cadre des « Mardis du théâtre-action » et de la formation « La participation culturelle des demandeurs d’asile : outils pour des projets artistiques sans frontières » :

Bénédicte Liénard et sa Cinétroupe sont invités à l’occasion de la diffusion namuroise du spectacle « Tous les autres s’appellent Zeki ». La Cinétroupe envisage le théâtre comme mise à vue et mise en chair de l’inadmissible. Elle se veut une « pulsion de vie qui combat le cancer du monde ». Bénédicte Liénard, cinéaste, metteur en scène, est l’initiatrice du projet, elle parle du long processus à l’œuvre dans cette expérience avec la Cinétroupe et analyse les effets sur les acteurs du projet mais aussi sur le public, les partenaires organisateurs.

Une expérience qui, par de nombreux aspects, entre en convergence avec la démarche du théâtre-action.

Intervenants : 

-Claire Frédéric, animatrice du débat formatrice au Cesep

-Bénédicte Liénard, cinéaste, metteur en scène

-Bruno Hesbois,Compagnie Buissonnière et Centre dramatique en région rurale de la Province de Namur

-Luc Carton, philosophe, chargé de mission auprès de la Direction Générale de la Culture

 

Synthèse du 10 octobre 2006 à Namur : Théâtre et cinéma en résistance ( dans le cadre du FITA)

Intervenants :

-Claire Frédéric,animatrice du débat, Formatrice au CESEP

-Dominique Cier, écrivain, scénariste, auteur dramatique au sein de l’Arcane, professeur à l’Université de Provence (France)

-Patrick Leboutte, historien du cinéma, professeur à l’INSAS

-Henry Traforetti, membre du groupe Medvedkine de Besançon (France), collectif d’ouvriers/ cinéastes des années 1970

 

Téléchargez ici la synthèse de la journée.

 

Synthèse du 21 mars 2006  à Hotton: Du bon usage du théâtre-action en soutien aux actions collectives 

L’objectif de la journée était de déceler en quoi la démarche du théâtre-action pouvait éveiller, susciter, soutenir une action collective. Pour que l’éducation permanente occupe aussi la scène, notons la position du CESEP qui s’est emparé de la question des relations entre le milieu associatif et le théâtre-action comme formation à un outil d’action socioculturelle.

Intervenants :

-Claire Frédéric, animatrice du débat, Formatrice au CESEP

-Vincent Funken, directeur du Centre Culturel de Rossignol

-Jean-Michel Heuskin, directeur du CRIPEL

Téléchargez ici la synthèse de la journée.

 

Synthèse du 21 février 2006  à Mons: L’écriture dans la création collective  

Déjà abordée lors de la rencontre sur la direction de l'acteur, la création collective est au coeur de la démarche du théâtre-action. Lorsque l’on parle de création collective, on n’aborde pas d’emblée l’écriture. Pourtant, qu’elle vienne avant pendant ou après le travail sur le plateau, l’écriture est une étape importante dans le processus de la création collective. Elle structure, finalise, garde mémoire car si l’acte théâtral est éphémère, l’écrit subsiste.

Cette cinquième rencontre « Ecriture et création collective » questionnera la démarche à travers le comment on fait.

Intervenants :

-Claire Frédéric, animatrice du débat, Formatrice au CESEP

-Giovanni Orlandi, Compagnie du Campus

-Max Lebras, Collectif 1984

-Dany Adam, Compagnie Maritime

-Dominique Rathmès, Théâtre de la Renaissance

-Jean Delval, Théâtre des Rue

-Jean Louvet, Studio-Théâtre

-Karyne Wattiaux, De « Lire et écrire » (Bruxelles)

-Mariska Forrest, CEC des Ateliers de la Banane

 

Téléchargez ici la synthèse de la journée.

Synthèse du 24 janvier 2006 à La Hestre : L’esthétique ou la relation entre le fond et la forme

Cette quatrième rencontre était consacrée à l’esthétique ou la relation entre le fond et la forme… Qu’est ce que ce mot évoque pour vous ? Que vous est-il venu à l’esprit lorsque vous avez lu théâtre-action et esthétique côte à côte ?

Les objectifs de la journée était donc :

-  de cerner les différentes pratiques artistiques, d’interroger le sens et l’efficacité des différentes formes esthétiques par rapport aux objectifs propres au théâtre-action en Belgique et ailleurs

-    d’observer comment le public est pris en compte dans les différentes formes de création et quels sont les moyens artistiques mis en place pour les atteindre      

Intervenants :

-Pierre Noël, animateur du débat, animateur au Centre Culturel de Charleroi

-Catherine Graham, Professeur à l’Ecole des arts de l’Université Mc Master d’Ontario (Canada)

-Francis D’Ostuni, directeur du Théâtre de la Renaissance

-Patou Macaux, comédienne-animatrice de la Compagnie du Campus

 

Téléchargez ici la synthèse de la journée.

Synthèse du 13 décembre 2005 à Charleroi : la production et la diffusion des spectacles

Cette rencontre était consacrée à la production et à la diffusion des spectacles. Pourquoi ?

Le théâtre-action a, parmi ses missions principales, de produire et diffuser les spectacles réalisés en atelier, reflets d’une parole collective d’une population le plus souvent dépourvue du moyen d’être entendue, et parallèlement, les créations professionnelles -dites autonomes- que les compagnies nourrissent notamment des réalités rencontrées en atelier.

Intervenants :

- Michel Dujeux, animateur du débat, formateur au CESEP

- Carole Bonbled, directrice du Service du Théâtre (Structures, ressources et soutiens),

- Claude Fafchamps, directeur et producteur de la Cie Arsenic (La Production ou le chemin qui relie des œuvres et des publics)

- Hervé d’Otreppe, chargé de diffusion au sein du Théâtre du Tilleul (La diffusion des spectacles, un chemin semé d’embûches),

 

Téléchargez ici la synthèse de la journée.

Synthèse du 22 novembre 2005 à Liège : La direction d’acteur dans la création collective en ateliers  

Cette rencontre était consacrée à la direction d’acteurs et la création collective. Pourquoi ? La démarche du théâtre-action a près de 40 ans, est inscrite dans le Décret sur les arts de la scène et pourtant c’est un métier qui semble méconnu ou mal connu. Quelle est donc cette profession pratiquée par une soixantaine de personnes employées par les compagnies mais aussi par des électrons libres qui œuvrent dans le paysage socio-culturel !

Intervenants :

- Katty Masciarelli, animatrice du débat, Directrice du Centre du Théâtre Action

- Claude Lemay,metteuse en scène de La Compagnie Maritime

- Emile Hesbois, écrivain, comédien, animateur du Centre Dramatique en Région Rurale (actuellement Compagnie Buissonnière )

- Philippe Dumoulin, comédien-animateur du Théâtre du Public

- Claudine Aerts, metteuse en scène au Théâtre du Public

- Yvon François, comédien-animateur à Avéole Théâtre

- Gianfranco Covino, comédien-animateur à la Compagnie Barbiana

- Roland Reuter, comédien-animateur à Acteurs de l’Ombre

Téléchargez ici la synthèse de la journée.

 

Synthèse du 25 octobre 2005 à Houyet : la formation de comédien-animateur

Comment transmettre la démarche particulière du théâtre-action à de nouvelles générations ?                                                                                                                                                                                          
Hypothèse de profil de compétences d’un comédien-animateur.  Réflexions sur les liens possibles entre les pratiques et les expériences de formations en Belgique et ailleurs.
                                                                                                                                                                                            

Intervenants :

-Claire Frédéric, Animatrice du débat, Formatrice au CESEP

-Compagnies de théâtre-action : Compagnie Barbiana, Centre Dramatique en Région Rurale, Théâtre de la Communauté, Théâtre des Travaux et des Jours

-Ophélia Théâtre ( France)

-Benoît Vreux, directeur du Centre des Arts Scéniques

-Corinne Close, Centre de Formation des Animateurs                                                                                                                              
-Denis Lepage, directeur de la Compagnie Paroles (France)

-Nathanaël Harcq, directeur de Théâtre et Publics                                                                                               

 

Téléchargez ici la synthèse de la journée.

UA-54620341-1