Sharira

Théâtre de la Renaissance
Création collective en atelier

Atelier Les Mashallah

Équipe

Jeu Nahla Samaan, Figen Altun, Enise Ayaz, Vasia Tan, Sabriye Ozisik
Mise en scène Valérie Kennis
Son, lumière Toni salvaggio

Présentation

Sharira, qui signifie « méchante, sorcière », raconte l’histoire d’une femme sous l’emprise d’une autre femme, sa belle-mère, qui considère son fils comme la septième merveille du monde.
Sur un ton humoristique, le spectateur est amené à suivre le parcours d’une femme qui tente de s’opposer à sa belle-mère.
Mashallah, signifie littéralement « tel que Dieu l’a voulu », mais on peut aussi comprendre le terme comme « superbe ». Et c’est ce que sont ces femmes. Sans être en total désaccord avec leurs origines, les Mashallah osent pointer ce qui dérange dans les excès d’une tradition trop stricte.

En collaboration avec le cours de FLE du Service ILI de la Ville de Herstal et le
Centre culturel de Herstal

Photos : Sandra TELESCA