Tout seul

Compagnie du Campus
Création professionnelle
/ 2019
Tout public
Théâtre d'objet

Spectacle autonome de théâtre d’objet

Équipe

Jeu : Patou Macaux (conte et manipulation) et Joe Di Prima (accompagnement musical et chant)

Présentation

C’est parce qu’il se sait et se sent « en lien », que l’enfant peut s’en aller. Il a besoin de cette confiance pour se construire et trouver peu à peu sa place dans le monde. La maison est petite et le jardin est vaste. Lapin s’ennuie, il n’est plus un bébé. Maman l’autorise à jouer dehors. Elle recommande de ne pas dépasser la barrière…Mais le jardin est petit et la prairie si vaste ! Maman recommande de ne pas dépasser le châtaignier …Mais la prairie est petite et la forêt si vaste ! Maman recommande d’être prudent…Mais la forêt est petite et le monde si vaste ! Lapin part pour un grand voyage. Il fait l’expérience de la liberté, mais aussi de la solitude, du doute, de l’inquiétude…

La fable pose question sur le passage de l’enfance à l’âge adulte. Sur la difficulté mais aussi la joie de grandir. Sur le besoin de dépasser les limites, sur la nécessité que cette transgression se fasse avec l’accompagnement bienveillant de l’adulte, sur l’importance du cercle d’amis pour vaincre la solitude et poursuivre le chemin. Pour Lapin, la séparation d’avec Maman se fait dans la compréhension, la confiance, la patience. C’est parce qu’il se sait et se sent « en lien », qu’il peut s’en aller. L’enfant a besoin de cette confiance pour se construire et trouver peu à peu sa place dans le monde

LE PROJET
Une rencontre-animation avec les enfants.
Naturellement, avec authenticité, les enfants face à « l’étonnement devant le monde » (Aristote), posent, sans autocensure des questions profondes. Saisir cette curiosité, afin de leur permettre d’évoluer dans leur propre cheminement et leur apprendre à penser peu à peu par eux-mêmes nous semble une priorité. D’autant que pour de nombreux enfants, l’école est le seul lieu de rencontre possible avec le théâtre. Ce projet parie sur la démocratisation de l’éveil à la pensée et à la culture. D’autre part, réfléchir avec d’autres, sur des interrogations, permet de dépasser les brumes des émotions et de donner sens à ses expériences. De développer sa créativité. La rencontre veut aider l’enfant à se construire comme sujet autonome qui réfléchit pour élaborer « sa » réponse, et non pour trouver la « bonne » réponse qui serait attendue par l’adulte.

CONTENU DE L’ACTIVITÉ
Doit-on désobéir pour grandir ?
1) Après la représentation, nous laissons un temps de libre expression aux enfants.
2) Ensuite, nous leur proposons d’échanger à partir de la question de « Lapin at-il eu raison de désobéir à Maman ? »
Pour en arriver à : C’est quoi être grand ? Est-ce mieux d’être petit ou grand ?
Quand devient-on une grande personne ? Est-ce-ce que c’est facile de grandir ?
3) Pour terminer nous leur proposons une activité individuelle « Dessiner le lendemain de Lapin et Lapine », le présenter aux autres.