Histoire

Le Centre

Lors de sa création en 1985, le Centre du Théâtre Action (CTA) se donne pour mission de promouvoir l’ensemble des activités des compagnies de théâtre action agenda, d’organiser des rencontres et séminaires en Communauté française de Belgique, de publier des textes et ouvrages sur le théâtre action bibliothèque et, sur le plan international, de mettre en œuvre un Festival International de Théâtre Action (FITA) historique du FITA.

De 1986 à 1992, à travers son festival international, son enjeu est d’affirmer un positionnement professionnel de la démarche que ce soit auprès de la presse ou du secteur théâtral qui tend à reléguer cette pratique artistique dans l’éducation permanente.

À partir de 1992, l’enjeu évolue et tend à valoriser, d’une part le réseau de partenaires des compagnies de théâtre action sur toute la Communauté française, et d’autre part la diversité de ses lieux de création et l’ampleur de son public. Plus de 60 lieux accueillent le FITA qui se décentralise dès 1998 en France, au Grand-Duché du Luxembourg, en Italie et aux Pays-Bas.

L’année 2003 est marquée par la reconnaissance institutionnelle. Tout le secteur théâtre action y compris le CTA fera partie intégrante des Arts de la Scène « théâtre professionnel pour adultes ». Par ailleurs, le CTA s’investit dans des projets de formation, principalement en compagnonnage. Mais, estimant essentiel d’œuvrer à la transmission de la démarche spécifique du théâtre action, en 2006, le CTA met sur pied deux projets de formations plus professionnelles afin d’assurer la relève au sein même des compagnies :

  • La formation de Comédien Animateur Spécialisé en Théâtre Action (CASTA), organisée dans le cadre de l’enseignement de promotion sociale et financée par le Fonds Social Européen et la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB).
  • La formation à l’animation de création théâtrale collective (« Créa-coll ») en savoir plus, financée la FWB et la Province de Namur.

Après 8 éditions décentralisées du FITA, en 2010, le CTA et les compagnies s’accordent pour organiser ensemble une édition spécialement centralisée sur la ville de Liège où siègent quatre compagnies de théâtre action. L’objectif visé est d’affirmer la dimension politique spécifique du mouvement tout entier.

En 2013, il se redéploye sur 4 provinces, avec la collaboration de 8 compagnies. Cette même année, le CTA rejoint le nouveau lieu de résidence « Quartier Théâtre » qui abrite deux compagnies de théâtre action, une compagnie Jeune Public, un CEC, la régie du Centre Culturel Régional du Centre (La Louvière).

En 2014, le Fonds Social Européen arrête le subventionnement de la formation des Comédiens Animateurs et le CTA est contraint de mettre fin à cette activité.

Cependant, cette même année, la 2e formation de « Créa-coll » se poursuit et rencontre un vif succès, de nombreuses candidatures seront refusées faute de places disponibles.

Le CTA s’investit également dans une nouvelle forme festivalière et participe activement à l’élaboration de la 3e édition du festival « Particip’Art », organisé par la Maison de la Culture de Marche-en-Famenne et la Province du Luxembourg.

En 2015, il s’attèle à construire de nouvelles pistes. Il publie le premier numéro d’un périodique d’information sur le secteur.

Si en 1985 le Mouvement du Théâtre Action est composé de 9 compagnies et intègre le Centre du Théâtre Action, il se compose en 2015 de 20 compagnies les compagnies. Un essor considérable qui représente, pour le CTA, un nombre croissant d’initiatives à promouvoir.

Depuis 2016, une nouvelle direction redonne un nouveau souffle au CTA en mettant sur pied les nouvelles Rencontres d’automne du théâtre action « Enragez-vous ! », organisées, chaque année, en Région du Centre.