La démarche

Le Théâtre-Action – ou Théâtre d’intervention – est un mouvement culturel né en Belgique en 1970 avec la volonté d’une réappropriation de l’outil théâtral par la classe ouvrière.

S’attachant aux luttes qui rendent aux êtres humains leur part d’humanité, le théâtre-action aura pour ambition d’user du théâtre pour aider les acteurs-créateurs à poursuivre leurs réflexions dans leurs actes quotidiens et à pousser les spectateurs à s’associer à la réflexion théâtralisée et à se préoccuper d’en faire un appui pour provoquer les changements nécessaires.

Ce sont presque toujours des créations collectives. L’analyse sociale et politique a priorité sur l’analyse psychologique. L’objectif des créations n’est pas « distractif » ou esthétique mais vise à l’analyse et à la transformation des rapports sociaux dans tous les domaines de la vie. L’action s’inscrit le plus souvent dans la mouvance socio-culturelle et associative. Les compagnies sont solidaires des défavorisés, des exclus.

Initialement appelée « action participative » dans les années 70, la création collective est un des critères essentiels de la démarche du théâtre-action.  Un autre objectif fondamental des compagnies est de toucher un public qui pour des raisons économiques, sociales, politiques, n’a généralement pas la possibilité de s’exprimer et à qui le théâtre est devenu pratiquement étranger.

Dans cette démarche, l’habituelle division entre les spectateurs et les créateurs/acteurs se dissout.  La notion de public s’élargit aux personnes qui se mettent en jeu, prennent la parole sur ce qui les touche quotidiennement au niveau local et/ou mondial, théâtralisent et participent par leur création originale à une vision critique de leur environnement.

Le théâtre-action entend rendre à la culture sa fonction autant d’intégration que de contestation sociale. Il est intrinsèquement un théâtre en résistance.

Les compagnies de théâtre-action développent une grande diversité d’approche. En constante évolution tant dans ses relations avec les publics que dans les formes artistiques, elles créent au départ de réalités souvent méconnues ou absentes de l’expression artistique. Elles offrent une représentation critique du monde et de notre société contemporaine en mettant en lumière ses dysfonctionnements, ses mécanismes d’exclusion, ses déchirures. Elles interrogent les valeurs dominantes, tout en cultivant l’imaginaire, élément essentiel à la création de nouvelles perspectives. Elles empruntent toutes les formes théâtrales, des plus classiques aux plus contemporaines, et en inventent d’autres.

À travers leur démarche de création, elles interpellent aussi le théâtre : où, quand, comment, avec qui, pour qui et pour quoi faire du théâtre aujourd’hui.