Frontières !

Collectif Libertalia
Création professionnelle
/ 2012
Tout public

Équipe

avec Corinne Aron, Pauline Brouyaux, Julie De Cock,
Marine Haelterman, Neo et Samuel Osman
scénographie Michaël De Clercq
éclairage Mathieu Houart
mise en scène Patrick Duquesne

Présentation

Frontières ! s’amuse à faire un gros pied de nez au nationalisme et
autres idéologies chauvines. Le spectacle dribble la frilosité du repli identitaire en proposant
une improbable rencontre entre cinq personnages coincés dans un aéroport
par une nouvelle directive européenne : il faut désormais prouver son amour
pour le pays où l’on débarque, sous peine d’être renvoyé d’où l’on
vient…

« Dorénavant, toute personne débarquant sur un aéroport italien, en provenance de l’étranger, et quelle que soit la raison de son voyage, devra prouver son ‘italianité’ ». Un jeune danseur qui cherche du travail, une styliste de vêtements religieux, une femme enceinte et une fonctionnaire de l’ONU vont tour à tour être interrogés par un steward particulièrement italophile. Qui réussira à passer la frontière ?… » Tel est le point de départ absurde qui va confronter quatre voyageurs de différentes nationalités (belges, italiennes et albanaises) à un très nationaliste steward italien… d’origine somalienne. Comme on le voit, tout est en place pour une énorme crise d’identité collective.

Argument

Frontières! aborde la question de l’immigration et du nationalisme, à la manière d’une farce de Dario Fo, comme en témoigne sa fiche artistique.

Après avoir tourné en Communauté Française de Belgique, son succès l’a ensuite
conduit en Italie, en France et au Grand-Duché de Luxembourg où, en 2009, à l’occasion d’une invitation au 26ème Festival des Migrations, des Cultures et de la citoyenneté, un dossier pédagogique complet du spectacle fut réalisé par le Comité de Liaisons des Associations d’Etrangers Luxembourg.

Le spectacle a été présenté dans de nombreux festivals. En 2014, dans le cadre de La caravane de la diversité à Bruxelles, ainsi qu’à la Ferme du Biéreau à Louvain-la-Neuve pour le festival Les Voies de la Liberté. En 2012, à la Semaine de la Solidarité internationale organisée par la Commune d’Ixelles, et au Festival Regards Croisés organisé au Théâtre Marni.

Un des témoignages sur lequel se base le spectacle est disponible à l’issue du
spectacle sous forme de brochure. Le livret, traduit de l’italien par Corinne
Aron, s’intitule Anna et les autres, viande d’abattoir (publié dans Alias n°5, 3 février 2007).

Le texte du spectacle est disponible sur simple demande.